AVILA: JOYEUX ANNIVERSAIRE SAINTE THÉRÈSE DE JÉSUS !

07/04/2015 22:09

AVILA: JOYEUX ANNIVERSAIRE SAINTE THÉRÈSE DE JÉSUS ! 

                                   A Ávila, il fallait y être !
Sœur Célestine Muthui,
CMT/ Tarragone 
A Ávila, il fallait y être, mais tout le monde, pour une raison ou pour une autre, ne pouvait pas y être. C'était un rendez-vous de l'année ! Un événement ecclésial et mondial. Qui y a pris part, ne peut pas ne pas raconter ce qu'il a vu, toucher  et entendu. Qui a pris part à cet événement doit nécessairement témoigner. Les lignes qui suivent se veulent un témoignage de la sœur Celestine Muthui, carmélite missionnaire thérésienne. Elle fait partie de cette foule innombrable de celles et ceux qui ont effectué le déplacement vers Ávila pour célébrer le cinquième centenaire de la naissance de Sainte Thérèse. Avec un style qui mélange l'action de grâce et l'émotion, elle essaie, par ses pauvres mots, de faire revivre à ses consœurs et aux visiteurs de ce blog  l'événement. 
0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=0=
Simple hasard ou heureuse coïncidence ?
Cela fait presque trois mois que je suis à Avila en train de me préparer pour les vœux perpétuels, avec mes autres consœurs. Cette période a coïncidé, heureusement, avec  l'année jubilaire de la naissance de notre "Grand' mère" sainte Thérèse de Jésus,  le  28 mars 1515. C'était l'occasion pour moi de me souvenir de sa figure comme religieuse carmélite, première femme docteur de l'église Catholique et réformatrice de l'Ordre du Carmel, aujourd'hui présent dans les cinq continents.

Je rends grâce à Dieu et je remercie la congrégation des carmélites missionnaires thérésiennes qui m'a offert ce cadeau précieux que je considère comme un temps de grâce qui m'a donné l'occasion de participer à cet anniversaire de sainte Thérèse et de visiter plusieurs endroits où  elle a vécu ainsi que les monastères qu'elle a fondé. J'ai été  sur  les pas de sainte Thérèse,  à la "tras las huellas de santa Teresa", comme on le dit dans la langue espagnole.  
Après beaucoup de préparation spirituelle et matérielle dans toute l'Espagne et partout dans le monde, était arrivé enfin le jour tant attendu : le jour de souhaiter un heureux anniversaire à Thérèse pour ses 500 ans de naissance, le 28 mars 2015, jour où toute l'Eglise catholique avait les yeux tournés vers Ávila, devenue la capitale du monde.
Venus des quatre coins du monde...
                                        pour célébrer Thérèse
C'était une grande fête pour le diocèse d'Ávila, pour toute la famille carmélitaine et pour toute l'église catholique. Un événement haut en couleur : une foule innombrable venue de cinq continents. A eux, il faut joindre la présence des autorités tant politiques, militaires qu'administratives de l'Espagne et beaucoup de religieux et religieuses d'autres congrégations ainsi que celles et ceux qui ont hérité de la spiritualité Thérésienne. Nous n'oublions pas des milliers de fidèles chrétiens ; les hommes et les femmes de bonne volonté. Tous, nous étions là  pour témoigner de cette femme « exceptionnelle »,  une femme dont le message et les enseignements  circulent encore jusqu'aujourd'hui dans le monde entier avec la même vigueur.
Les émotions de retrouvailles faisaient jaillir de nos cœurs un seul cri de joie : "joyeux anniversaire sainte Thérèse !", comme si elle vivante. Moi, j'en étais sûre et convaincue que, par la foi, elle était là présente avec nous au cours de cette célébration eucharistique présidée par l'évêque d'Ávila, Mgr Jesús García Burillo et concélébrée par plusieurs prêtres.  
La présence du Père Fernando Millán Romeral, Prieur Général de l'Ordre des Carme et celle du Père Saverio Cannistrà Préposé Général de l'Ordre des Carmes Déchaux, a prouvé que les deux branches du même tronc s'abreuvent toujours à la même source thérésienne.
Pendant l'homélie le pasteur d'Avilà nous a lu le message du Pape François écrit pour cette occasion, avec comme idées essentielles : Sainte Thérèse comme maîtresse         d' oraison et comme une inlassable porte-parole de l'Évangile. La lettre aussi souligné le génie de Thérèse qui  savait que ni l' oraison ni la mission ne peuvent tenir bon sans une authentique vie communautaire. Empêché en raison d'une juste cause, le Pape nous a rassuré de sa proximité et de sa prière. Ce message a augmenté la joie. Les applaudissements ont éclaté.

Après la messe, une longue procession avec la statue de la Sainte nous a conduit jusqu'au couvent de Saint Joseph, le tout  premier monastère fondé par elle. C'était à la fois très émouvant et beau à voir.
Thérèse pour moi...
Santa Teresa était une personne simple, prudente, aimable et  charitable qui avait une profonde vie d'oraison et d'obéissance à son confesseur et  à l'Eglise à qui elle a laissé un grand trésor: ses écrits qui relatent  son expérience spirituelle et  sa préoccupation pour la dignité de la personne humaine.
Dans notre monde assoiffé  de spiritualité, Sainte Thérèse est une maîtresse qui a une expérience spirituelle authentique. Que Teresa nous aide à découvrir Dieu comme notre meilleur ami qui est toujours présent et avec nous.
Que dire de plus ? Ce jour-là, c'était une solennité. Du jamais vu ! C'est le jour  que Seigneur me réservait depuis toujours, pour m'adresser ce message « As-tu vu sœur Célestine ? Retiens la leçon :  il existe des gens qui ont donné leurs vies pour le Christ ! Courage ! Vas, toi aussi fais de même ! ». 
" Que rien ne te trouble
Que rien ne t'épouvante
Tout passe
Dieu ne change pas
La patience triomphe de tout
Celui qui possède Dieu
Ne manque de rien
Dieu seul suffit ! "

Précédent

Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd