Le Carmel

Le Carmel

Pendant quatre journées, les chercheurs, analystes, hommes de savoirs, se sont-ils employés à formuler et explorer d'abord les divers défis de la spiritualité auxquels l'Afrique est sujette ; et ensuite répondre ou, si l'on préfère, indiquer des pistes de recherche de réponse éventuelle ou conséquente à ceux-ci.

Les intervenants de la première journée, ont exploré, à travers des titres tels que (1) Les courants spirituels à l'ère de l'explosion des médias ; (2) Les nouveaux mouvements religieux et leur impact sur la spiritualité ; (3) Les églises de réveil : un business de la foi et un fléau social ; (4) Les courants spirituels en Afrique comme quête du salut, de prospérité et de bonheur : défis pour une spiritualité libératrice ; (5) Eclatement de la famille, précarité urbaine et avenir de l'Eglise en Afrique ; (6) La jeunesse africaine face à  la foi, à l'Eglise, aux sectes et aux sacrements ; (7) La prière en Afrique, diversion ou voie de salut ?; (8) Vie consacrée et pratiques occultes en Afrique, les divers défis majeurs de la société africaine. Il s'git, on s'en rend compte, de défis posés à l'Afrique dans toutes ses dimensions de vie.

De leur côté, les intervenants de la deuxième journée, biblistes et culturels, exposent, au travers de thèmes comme (1) Lecture de la Bible aujourd'hui. Entre le fondamentalisme et la recherche du sens ; (2) Le prophète Elie : paradigme pour une spiritualité engagée en Afrique ; (3) La guérison comme acte du salut dans les Evangiles synoptiques ; (4) L'herméneutique des signes et la recherche des signes en Jn 6 ; (5)  L'Apôtre Paul face à l'eschatologie de certains mouvements religieux en Afrique ; (6) Apocalypse et spiritualité africaine ; (7) Un nouvel examen des sources de la spiritualité africaine, l'espace et les lieux où peut s'enraciner tout discours possible et valable à la fois sur la spiritualité et dans la Bible et dans les cultures humaines, nos cultures africaines, si on le veut aussi pour nous.

Avant d'atterrir et d'indiquer des solutions et réponses concrètes apportées par le Carmel aux défis de la spiritualité, tâche des interventions de la quatrième journée, les intervenants de la troisième ont voulu montrer, grâce aux exposés du genre de (1) Le Carmel : un arbre séculaire. Identité et mission dans l'Eglise : De l'Espagne au Congo. Une aventure missionnaire sous l'impulsion de Thérèse de Jésus ; (2) L'Ordre du Carmel en Afrique hier et aujourd'hui ; (3) « Divin et humain » : valeurs divines et humaines du charisme thérésien pour l'Eglise d'Afrique ; (4) Le leadership thérésien au XVIème siècle espagnol. Défis et enjeux pour les responsables religieux africains de notre temps ; (5) Critères d'une spiritualité authentique selon Jean de la Croix ; (6) Sainte Thérèse de Lisieux, témoin de la lumière du Christ pour notre monde contemporain ; (7) L'accompagnement spirituel et le counseling comme service au discernement ; (8) Edith Stein comme modèle et chercheuse du renouveau de l'Eglise ; (9) La contribution de la théologie africaine au renouveau de la spiritualité carmélitaine, que l'œuvre carmélitaine a traversé des siècles, et continue encore. Sans prétendre affirmer que c'est une œuvre totale et finie, englobant ainsi en elle-même les réponses à tous les défis ; ils ont affirmé dans une certaine mesure que le Carmel a dans son passé été déjà confronté à ces questions. Ils en ont résolu beaucoup et continuent encore aujourd'hui.

C'est ici le lieu de placer le « matériellement » des interventions de la quatrième journée, à savoir : (1) Solidaires dans la souffrance, cas du Père Jacques ; (2) L'itinéraire du silence chez Elisabeth de la Trinité pour une société conquise par les bruits ; (3) Le patrimoine thérésien en Afrique noire : défis et espoir ; (4) Parole de Dieu et spiritualité catézienne. Défis et enjeux pour les chrétiens africains.

Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd