Ouverte depuis le 15 octobre 2014,l'année jubilaire des 500 ans de la naissance de Sainte Thérèse de Jésus aatteint son point culminant le 28 mars 2015, jour de la naissance de notreMadre.

A Kinshasa, beaucoup d'activités ont été organisées pour se préparer à fêter ce jubilé. Il s'agit de :

1. Le « week-end
Thérésien » qui a consisté en une série des conférences qui ce sont tenues du 20 au 21 mars 2015 dans la grande Salle du Centre Theresianum. Après le mot d'ouverture du Père Roger TSHIMANGA, Délégué Général des Carmes Déchaux au Congo, le vendredi 20 mars 2015, nous avons successivement suivi les conférences du Père Valentin NTUMBA, ocd, et du Père NTIMA KANZA, sj.

 Le premier conférencier a exposé sur le thème de « La pensée de Sainte Thérèse d'Avila sur Dieu » en parlant du désir de Dieu Trine et Vrai : nous ne pouvons pas, en effet, désirer ce dont nous ignorons la nature et l'existence. C'est en parlant du portrait thérésien de Dieu comme Dieu présent au plus intime de l'âme, Dieu ami des hommes, que le Père Valentin a conclu son exposé.

La deuxième conférence qui avait pour thème « Penser Dieu à l'heure de la nuit » dans la perspective de Saint Jean de la Croix nous a éclairé sur le symbolisme de la nuit chez saint Jean de la Croix, sur la nuit (crise) dans notre époque postmoderne dont le paradigme sont les églises du   « réveil », sur penser Dieu à l'heure de la nuit

 et sur quelle théologie pour ce temps de la nuit ? Après la restitution des conférences du 20 mars par le modérateur le Père Sylvain BADIBANGA, sdp, le 21 mars, nous avons suivi la conférence de la Sœur Josée NGALULA, rsa, sur le thème de « Sainte Thérèse de Jésus et la femme ». La sœur Josée s'est attelé sur les recherches spirituelles au Congo aujourd'hui en leurs versions féminines, sur la présence massive des femmes dans les lieux de quête spirituelle, sur la montée du leadership féminin avec leurs points de convergence et de divergence avec Sainte Thérèse d'Avila. La conférencière a terminé son exposé en montrant ce que Thérèse d'Avila peut dire aux femmes dans ce contexte d'aujourd'hui. Après le débat, le mot du Père Délégué a clôturé ce
week-end thérésien.


2. Le dimanche 22 mars 2015, le match de « NZANGO » qui a opposé les mamans du Carmel Séculier aux mamans travailleuses du Theresianum, la déclamation des poèmes, l'exécution des chants du centenaire composés par les Carmes Séculiers. Score final : 55 Vs 45 en faveur des mamans travailleuses du Theresianum


 

3. Jeudi 26 mars 2015 le match de foot opposant les Frères Carmes Déchaux aux ouvriers du Theresianum et du Monastère du Glorieux Saint Joseph de Kinshasa.  


Score final : 5 Vs 2 en faveur des Frères Carmes. 

4.
Le concours « Miss » entre les CEVB BOMOKO, MOLENDE et MPIKO de la paroisse Saint Albert. Remarquez l'habillement d'une
figure si nouvelle ! Que c'est beau ! C'est le pagne du centenaire imprimé pour fêter le jubilé de notre Madre.


Sept points sur dix ont suffit pour que la CEVB BOMOKO soit proclamée championne par le jury. Après le concours « Miss » les cadeaux ont été remis aux joueuses de NZANGO, aux joueurs de foot et aux Miss. Le capitaine de chaque équipe est passé pour retirer le cadeau.


5. Le samedi 28 mars 2015 à 16 h 00 : Célébration eucharistique des 500 ans de la naissance de Sainte Thérèse de Jésus par son Eminence le Cardinal Laurent MONSENGWO PASINYA, Archevêque de Kinshasa. Beaucoup de Prêtres sont venus assister à cette célébration eucharistique.

La Messe a été chantée par la chorale Sainte Thérèse et les Frères Carmes Déchaux.  Ce fut au rythme des beaux chants qui font prier, qui font méditer, et qui  font Jubiler. La Célébration eucharistique a connue une forte participation des fidèles 

Et beaucoup de chrétiens ce sont procurés les pagnes du centenaire
pour fêter Sainte Thérèse de Jésus. Remarquez les chemises, les boubous, les vestes, les mouchoirs de tête, les chasubles, etc.




Dans son homélie, le Père Roger TSHIMANGA, Délégué Général, s'est attelé sur la vie de Sainte Thérèse de Jésus, en soulignant qu'à travers son poème « Dans les mains de Dieu (en las manos de Dios) », dont est extraite la phrase choisie pour le centenaire, « pour vous je suis née », Thérèse de Jésus avait une grande préoccupation : savoir le sens que Dieu donnait à sa vie et laisser Dieu accomplir sa volonté sur elle.  


Après la Messe, la fête s'est poursuivie dans la belle cours du Theresianum. La soirée a été vraiment bien agrémentée !







Le jubilé continue ! Bonne fête à toutes et à tous !

Fr. Innocent Ngoyi, ocd


Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd