L'année de la vie consacrée au Theresianum

L'ANNEE DE LA VIE CONSACREE AU CENTRE THERESIANUM 

 Depuis le 19 octobre 2014 le Centre Theresianum a débuté les récollections pour l'année 2014-2015. Le thème annuel est « La vie consacrée ». C'est dans ce cadre que beaucoup de congrégations viennent chaque troisième dimanche du mois pour participer aux récollections que le Centre organise.

   

Ce dimanche 19 avril 2015, le Père Didier MUPAYA, omi, nous a prêché la récollection sur le thème de « La différenciation sociale : chance ou menace dans la vie consacrée ». Pour reprendre le mot d'ordre de Notre Seigneur Jésus-Christ, le Père Didier MUPAYA a reformulé le thème de la manière suivante : « Pour vous, qu'il n'en soit pas ainsi » (Luc 22, 26), « Il ne doit pas en être ainsi parmi vous » (Matthieu 20, 26).

   


Après avoir montré les critères de différenciation sociale dans la société, le Prédicateur du jour a épinglé quelques éléments qui sont facteurs de différenciation dans la vie religieuse. Il s'agit de :

1.Le tribalisme qui se manifeste souvent au moment de désignation d'un Supérieur majeur, au moment des affectations et au moment des sanctions. Mais puisque le tribalisme est comme la   « sorcellerie » : certaines personnes affirment que le tribalisme se pratique et les autres ne reconnaissent pas cette pratique, nous devons nous interpeller chaque fois que nous voulons taxer quelqu'un de tribaliste. Peut être que la personne agit sans l'idée du tribalisme.

   

2.La pauvreté qui concerne l'environnement matériel d'un religieux. Cela peut être aussi source de tensions et de conflits.

3.Notre relation « tragique » avec la famille. Avoir des ambitions est une bonne chose pour la vie religieuse. Mais si les ambitions des autres nous font mal, vérifions si ces ambitions ne nous renvoient pas une image tordue de nous-mêmes. Nous devons faire attention  puisque notre regard sur les autres dépend de notre ambition et de l'ambition des autres. Tel est le cas des fils de Zébédée qui ont manifesté leur ambition de siéger l'un à la droite et l'autre à la gauche de Jésus, dans son Royaume (Mt 20, 20 - 28). Cela a provoqué la réaction des dix autres apôtres qui avaient aussi la même ambition sans jamais oser l'exprimer ouvertement.


   

Le Père Didier MUPAYA  a terminé sa prédication en soumettant à notre méditation quelques questions :

-Est-ce que je me sens appartenir à un groupe ?

-Est-ce que j'identifie les autres comme faisant parti d'un groupe ?

-Comment je me sens quand les autres disent de moi que je fais parti d'un groupe ?

La différenciation sociale, qui est une intrusion dans la vie religieuse, arrive lorsque nous nous regardons sur la base des critères extérieurs que sont la tribu, la pauvreté et la famille.

   

Que devons-nous alors faire ? Trois suggestions :

1.Nous refonder sur ce qu'est la vie religieuse en approfondissant ses valeurs. C'est la refondation spirituelle.

2.Consolider l'autorité religieuse : le sens de contrôle et la capacité de transparence, de cohérence.

3.Avoir le courage des fils de Zébédée : exprimer ses ambitions en communauté, dans une assemblée de la congrégation, et se disposer à écouter les autres et à discuter. Tout cela en se mettant toujours à la place de l'autre pour ne pas l'offenser. C'est de cette façon que nous allons aider chacun à être vrai devant lui-même, à être vrai devant les autres et à être vrai devant Dieu. Ce que Jésus nous demande, c'est de faire la différence, non entre nous, mais entre la manière dont le monde voit, comprend et conclu les choses : « Il ne doit pas en être ainsi parmi vous » (Matthieu 20, 26).


Frère NGOYI MBAYA Innocent, ocd.



Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd