La sœur Maria Savina de la Sainte Face est entrée dans la vie !

Nécrologie : Carmel « Christ-Roi » d'Etoudi.

La sœur Maria Savina de la Sainte Face est entrée dans la vie !


« Jésus, tu m'a fait le don de la mission :


fais qu'en elle je puisse terminer mes jours »


(sœur Maria Savina
de la Sainte Face)

Le carmel « Christ-Roi » d'Etoudi à Yaoundé (Cameroun) est en deuil. Le Seigneur est venue reprendre sa servante, la sœur Marie Savina de la Sainte Face, en la fête des Saints Corneille et Cyprien, le mercredi 16 septembre 2015. En sa mémoire, la messe des funérailles concélébrée a eu lieu dans la chapelle du monastère le 17 septembre  à 17h, présidée par le Père Georges, entouré de ses quatre confrères carmes: les Pères Marie-Joseph, Dieudonné N'kangu, Marco Gazzoli, François M'vondo et de plusieurs autres prêtres.

Qui est celle que nous pleurons ?

SAVINA POLONINI  est née à  Romanengo (Italie) le 03 juillet 1946.  Elle reçoit le  baptême le 14 juillet 1946 et le sacrement de confirmation le 8 avril 1956. Ses études lui donnent la possibilité de travailler comme secrétaire d'entreprise , mais elle s'engage dans une formation pour infirmiers professionnels pour s'occuper des
malades et soulager la souffrance humaine. C'est en travaillant dans un hôpital qu'elle ressent l'appel du Seigneur à embrasser toute l'humanité dans une vie offerte pour l'Eglise et pour le monde. 

Le 4 novembre 1976, elle entre au Carmel de Lodi en Italie, où elle reçoit l'habit des sœurs de la Bienheureuse Vierge Marie du Mont Carmel avec le nom de Sœur Maria Savina de la Sainte Face le 19 mai 1977. Elle y fait aussi sa première profession religieuse le 8 Décembre 1981.

En 1987, elle accepte de faire partie du groupe de dix moniales désignées pour la réouverture du carmel « Christ-Roi » d'Etoudi à Yaoundé, où elles arriveront le 30 mai de la même année. Elle offrira à sa nouvelle communauté une présence discrète et efficace en même temps, en travaillant dans tous les domaines de la vie communautaire et dans les différentes activités rentables programmées pour subvenir à tous les besoins des sœurs.

Nous nous souviendrons d'elle surtout dans son rôle d'infirmière compétente et ponctuelle, mais aussi dans son travail aux statues en plâtre et aux ornements liturgiques.

En Mars 2013, un mal incurable lui est diagnostiqué et elle accepte sa nouvelle condition, nous laissant un exemple de lumineux d'abandon confiant à la volonté de Dieu et d'oubli d'elle-même pour penser aux besoins des autres et au bien de sa communauté.

Que le Seigneur l'accueille dans sa Maison et lui accorde une vie qui n'aura pas de fin !



Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd