KINSHASA : RECOLLECTION MENSUELLE


« La gestion de la communication pour la construction de la communauté »

 

La récollection de ce 18 décembre 2016, quatrième dimanche de l'Avent, prêchée par le Père NTIMA NKAZA de la compagnie de Jésus, avait pour thème : « la gestion de la communication pour la construction de la communauté ». Gérer la communication c'est prendre conscience du fait que la vocation de chacun de nous est fruit d'une communication. Nous entrons dans une congrégation puisqu'il y a eu un fondateur qui, ayant écouté la communication de Dieu, l'a à son tour communiquée aux autres. La chaîne a continué jusqu'à nous. Nous ne faisons que répéter l'acte de fondation avec les autres en communiant au feu fondateur que nous avons le devoir de maintenir allumé à travers notre communication.


Si nous voulons bien communiquer pour construire nos communautés, nous devons corriger notre conception de la communication, surtout à l'heure du numérique où tout est banalisé. Nous sommes devenus de plus en plus superficiels et artificiels dans notre façon de communiquer. Nous avons perdu la profondeur. Le numérique qui pouvait renforcer la fraternité a accentué l'individualisme. La rapidité de la communication rend nos conversations superficielles puisque nous n'avons plus le temps de mûrir ce que nous entendons et voyons. Communiquer
ne signifie pas être extraverti et multiplier des paroles oiseuses. Cela est souvent une fuite du silence qui traduit la peur de découvrir une autre face de nous-mêmes dans le silence.


Mais la vraie communication est l'établissement d'une relation avec quelqu'un à travers des signes, des messages. Il faut pour cela être attentif pour déchiffrer les codes et interpréter les signes au tour de nous.  Bâtir notre communication sur la profondeur c'est partager une générosité, c'est faire
sortir de l'ignorance en évitant des paroles oiseuses qui ne profitent ni à soi-même ni aux autres.

La vraie communication poursuit le but de soutenir l'autre. Elle pousse chacun de nous à veiller sur son frère.

La vraie communication est basée sur la recherche de la paix. Elle se fonde sur un présupposé favorable des uns envers les autres pour construire la paix qui est signe de l'Esprit de Dieu.


Mais c'est dans le silence, l'écoute  et la profondeur que nous pouvons construire notre communauté, car l'Eglise et le monde attendent de nous des personnes spirituelles et profondes.


Fr. Ngoyi Mbaya Innocent, ocd


Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd