ITALIE CENTRALE/CEPRANO : LA FETE DE L’ENFANT-JESUS DE PRAGUE


Ils étaient nombreux. Ils sont venus de paroisses environnantes. Ils se sont donnés  rendez-vous au Sanctuaire Madonna del Carmine le dimanche 24
janvier de l'année en cours.  Ils, ce sont les catéchumènes. Leur présence dans ce sanctuaire n'est pas  fortuit   : ils sont venus participer à l'eucharistie prévue à 11 heures en l'honneur de l'Enfant Jésus de Prague que présidera le Recteur du Sanctuaire, le Père Mario. Ce dernier a trouvé des mots justes pendant son homélie en remontant les âges pour retrouver l'origine lointaine et carmélitaine de cette dévotion. Cette dernière a commencé en Espagne au 16ième siècle et s'est répandue en République Tchèque précisément à Prague, où se trouve la chapelle dédiée à  l'Enfant-Jésus.


Actuellement, cette dévotion se répand de plus en plus dans le monde. Le Père recteur a invité chaque enfant à propager l'amour de l'Enfant-Jésus dans les cœurs des hommes.   Avant la bénédiction tous les participants ont fait une procession avec la statuette représentant  L'Enfant-Jésus, question de rendre visible leur dévotion envers leur Ami et Roi.


Il n'est pas superflu de rappeler que la statuette de l'Enfant-Jésus  est  l'œuvre d'un moine qui l'a sculptée sur l'ordre de Jésus. Elle aurait appartenu à sainte Thérèse d'Avila qui, comme on le sait,  avait pris pour nom de religion Thérèse de Jésus.  On y voit la représentation de l'Enfant-Jésus levant sa main droite en signe de bénédiction avec deux doigts pliés signifiant la double nature (divine et humaine) qui habite en lui. L'Enfant- Jésus soutien le globe terrestre  de sa main gauche et sur sa tête, il porte une couronne.



Le globe et la couronne sont les symboles royaux qui manifestent la toute-puissance de Jésus qui est également le fondateur et le protecteur du Royaume de Dieu. L'Enfant-Jésus de Prague est vêtu en tenues brodées qui lui sont offertes en signe de reconnaissance par ceux et celles  qui ont obtenu les différentes grâces par leur dévotion  envers lui qui a la grande réputation d'être très riche en grâces.



 Les enfants ont profité de ce grand jour pour prier le Prince de la paix, leur Ami. Ils ont particulièrement prié pour leur sécurité et celle de tous les enfants du monde entier. C'est à la fin de la procession que le célébrant a procédé à la bénédiction finale. Soulignons avant de terminer qu'un triduum a été programmé pour mieux se préparer spirituellement à ce jour de fête, triduum auquel les parents accompagnés de leurs enfants  ont participé activement.

P. Etienne Cishimbi, ocd

Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd