Gloire à Dieu au plus haut des cieux  

« Gloire à Dieu au plus haut des cieux Paix sur terre aux hommes qu'Il aime »   

Avec les anges, nous chantons au Seigneur de nos vies ce cantique de louange et d'action de grâces en émerveillement : « Du mystère de notre foi chrétienne devenue vivante et visible sous nos yeux ».

« Lorsque est venue la plénitude des temps : quand tout fut disposé selon son dessein de salut Dieu envoya son Fils né de la vierge Marie pour révéler de façon définitive son amour ».

Paix sur la terre aux hommes qu'il  aime : c'est notre sincère désir d'exprimer au mieux un souhait qui comble chacun de vous au plus profond de lui- même. Dieu seul sait la grâce qu'il désire, celle qui sera la meilleure ; que l'Emmanuel la lui apporte en ce Noël et en cette année 2016 qui va commencer. Nous le lui demandons de tout cœur avec beaucoup d'affection.

      La paix : quel croyant ne prierait pour la voir revenir en tant de pays ravagés par la guerre, le terrorisme, et les divisions de toutes sortes. Chez-nous au Burundi, depuis le début de cette année qui s'achève on le sentait, on le voyait...les gens avaient peur, ils souffraient, en pressentant ce qui allaient se passer. Certains prenaient le chemin de l'exil et jusqu'en ce jour le pays continue à se vider de ses habitants ! Nos amis s'étonnent que nous soyons encore là : « Oh, nous croyions que vous étiez parties ». Alors, vous priez pour nous. Oui, nous prions pour  la paix, pour tant de pays frappés par la violence.

Nos Évêques ont écrit des messages à plusieurs reprises, messages de réconfort, de lumière, indiquant l'attitude chrétienne à suivre dans la situation de conflit que traverse le pays. Ils ont fait prier tous les chrétiens du pays unis dans l'intercession pour la paix. Et la situation inquiétante perdure, les gens meurent...  Le cortège de misère et pauvreté qui s'ensuivent est inévitable !

La paix : enfin que vienne la paix dans le monde, c'est une grande intention qui nous unira spécialement la nuit de Noël autour du prince de la paix.

    Mais pour fêter un anniversaire de naissance, on met de côté ses soucis, et on rassemble autour du nouveau-né tous les motifs de joie qu'on peut trouver et l'on invite tous ses amis !! Alors, en l'honneur de la naissance de Jésus : Gloire à Dieu au plus haut des cieux !

Venez partager aussi notre action de grâce : pour la célébration du cinquième centenaire de la naissance de notre Mère Thérèse. Elle a suscité la soif parmi nos voisins qui la découvraient : c'est par votre présence disent -ils que nous prenons connaissance de Sainte Thérèse d' Avila. Une anecdote :
une sœur explique la différence entre Ste Thérèse de l'enfant Jésus et  Ste Thérèse de Jésus. Alors l'ouvrier pour montrer qu'il a bien comprit répète : Donc, il y a Ste Thérèsia de L'enfant Jésus et Thérèse de L'enfant Jésus !! Et un journaliste de la radio Maria, le P. Gallican ocd fait tout son possible pour montrer la différence entre les deux Thérèse, impossible, le journaliste n'a que dans sa tête Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus qu'il connaît depuis longtemps. En tout cas, ils veulent aller plus loin et connaître davantage ; ils demandent des livres à lire. Et les plus grands fruits sont les gens qui veulent approfondir la doctrine de sainte Thérèse  en adhérant à l'ordre séculier du Carmel.

Mais le centenaire ne signifie pas seulement célébrations extérieures. Chacune de nous continue à se nourrir des œuvres de la  Madre afin de garder vivante en nous son invitation : à « commencer toujours pour aller de mieux à mieux » Et par-dessus tout, notre grand désir est de vivre son idéal évangélique avec sa joie et son enthousiasme.

Un cadeau à Notre Mère Thérèse : furent l'ordination sacerdotale du  Frère Jean Claude Michel MWOROHA et la profession solennelle du frère Ezéchiel MUKEZE chez Nos Frères, le 15 octobre. Ce qui nous a fait reporter la clôture du  centenaire au 5 décembre dernier.

Des fleurs odoriférantes ont embelli encore le centenaire de Notre Mère Thérèse : la canonisation de Sr Marie de Jésus Crucifié fondatrice du  carmel de Bethléem le 17 mai, et la canonisation des parents de sainte Thérèse de l'Enfant Jésus Zélie et Louis Martin le 18 octobre, au cour du synode des Evêques à Rome. Bon Jubilé Notre Mère et nos félicitations !!

Nous rendons grâces pour l'entrée d'Agnès au postulat. Etant la première à nous rejoindre, notre archevêque voulut l'accueillir au cours de la messe célébrée le 20 juillet fête du Saint prophète Elie au Carmel.

En communauté : une belle retraite avec le P. Jean Bosco CISHAHAYO  O.C.D. a réveillé notre attention spirituelle et ravivé notre appartenance au Carmel. La personne de Thérèse, don de Dieu à l'Eglise entière ; on ne pouvait désirer retraite plus appropriée à notre année jubilaire de la vie consacrée et du centenaire de Notre Mère Thérèse. Fixant notre regard sur notre Mère dont le charisme est toujours neuf, toujours jeune, toujours actuel. Le P.Damaso ZUAZUA O.C.D. venu d'Espagne nous donna de très beaux exposés sur Notre Mère Thérèse, et ce fut une magnifique conclusion du centenaire. Oui, le centenaire est terminé, mais Thérèse reste bien vivante en nos cœurs, comme une mère sait l'être parmi les siens.

    D'autres visites ont aussi enrichi la communauté : en Janvier nous avons hébergé successivement deux groupes de prêtres du Diocèse de Muyinga venus en retraite chez nos frères. Leur Évêque Monseigneur Joachim NTAHONDEREYE nous célébra la messe et leur prédicateur A. Jean Luis Prêtre de Notre-Dame de Vie, postulateur de leur institut, qui vit à Rome, passa aussi rapidement nous saluer.

La troisième équipe de prêtres suivait un congrès sur la famille, à tour de rôle, ils célèbrent la messe, occasion de confier leur intentions et leur ministère et pour nous, de les connaître et les porter dans notre intercession.

                 Le
P Provincial Thadeus de Cracovie et son Vicaire à l'occasion de leur visite à la délégation Rwanda- Burundi, nous réservèrent un bon moment d'échange après
l'Eucharistie qu'ils ont célébrée  dans notre chapelle. Le P. ATTILIO, économe général de l'Ordre accompagné du P Frédéric nous partagea sa mission
dans l'ordre du Carmel pendant dix-huit ans déjà ! Que le Maître de l'univers lui maintienne sa force et sa lumière dans la même mission qu'il continue à
rendre à l'Ordre.

Au mois de mars, hébergement de onze mamans amies de la radio Maria en retraite avec leur animateur. Comme les places sont limitées chez nos frères, ils nous demandent d'accueillir une partie de ceux qui les fréquentent. Bonne manière de s'entraider. Ces mouvements de retraitants sont interrompus par l'insécurité. Mais la prière s'intensifie davantage dans les cœurs des chrétiens qui prient sans relâche pour qu'advienne la paix dans le pays.

    Au mois de mai, nous avons suivi, avec beaucoup d'intérêt grâce aux moyens moderne de communication, le chapitre général de l'Ordre à Avila. Jour après jour, nous avons accompagné tous les participants au chapitre. Joie de recevoir encore comme P. général de L'Ordre Le P. Saverio CANNISTRA. Nous lui souhaitons beaucoup de joie et de force au service de ses frères et sœurs dans le Carmel.

          Avant de terminer, nous confions à votre prière la Maman de notre sœur Félicité décédée le 19 novembre. Et le Père Théophile KAPUSTA O.C.D un des premiers carmes missionnaires au  Burundi.
            

Nous prions intensément afin que le Prince de la paix naisse dans les cœurs et les consciences.

Encore Bonnes fêtes de Noël et du Nouvel An 2016.

Vos sœurs du carmel fiat Pax

B.P.297 Gitega -BURUNDI

carmelgitega@gmail.com


Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd