Conseil Plénier du 26 au 29 Mai 2016 au Centre Theresianum

 
Après la Récollection prêchée par le Père Augustin KALUBI, sj, le conseil Plénier qui se tient au Centre Theresianum de Kinshasa a été ouvert officiellement, ce jeudi 26 mai 2016, par le discours d'ouverture du Père Roger TSHIMANGA, Délégué Général :



 


Mot d'ouverture du Père Délégué Général


 

Très Révérend Père Saverio CANNISTRA, Préposé Général de Notre Ordre, représenté par le Révérend Père Daniel EHIGIE;

Révérend Père  Daniel EHIGIE, Définiteur Général en charge d'Afrique et de Madagascar;

Révérends Pères Conseillers de Notre Délégation Saint Joseph du Congo;

Révérends Pères supérieurs et maîtres de formation de nos communautés.

          Je vous souhaite bienvenue à ce Conseil plénier qui est pour nous un moment important de nous auto-évaluer afin de corriger ce qui peut
l'être et viser un avenir meilleur pour notre Délégation.

        

  Comme vous le savez bien, nous sommes dans un processus de la préparation à l'accession au statut du commissariat. Devenir commissariat n'est pas une promotion ni un sevrage du sein maternel pour mener désormais une vie solitaire. C'est plutôt la preuve de maturité d'une circonscription parvenue au stade de pouvoir se prendre en charge bien que d'une manière partielle, savoir ce qu'elle peut faire avec le concours de la maison généralice et ce qu'elle peut faire d'elle-même.

       

   S'adressant à nous dans sa lettre destinée aux confrères de la Délégation à la fin de notre session 62 tenue à Rome, le Préposé Général
disait: " Depuis 1958 jusqu'aujourd'hui, à contempler le travail abattu sur votre cher Congo, il y a de quoi s'émerveiller : couvents, maisons de formation, paroisses, maisons de retraites et d'accueil, écoles, dispensaires et autres. Ajouter à ceux-ci une élite intellectuelle d'une quarantaine de confrères, nous avons de la peine à vous laisser encore dans une structure qui se nommerait
"Délégation générale".

           

C'est ainsi que le Préposé Général et son définitoire, après avoir épinglé certains disfonctionnements face aux potentialités que possède la Délégation, avaient assigné au conseil précédent la tâche de pouvoir travailler au projet du statut
du commissariat pour la Délégation générale du Congo.

        

  Aidé par notre Confrère Jan MALICKI, nous avons cheminé jusqu'au troisième Congrès Capitulaire de la Délégation tenu du 09 au 14 juin 2014, à la fin duquel il nous a été demandé de continuer encore une fois avec l'expérience pour murir davantage les recommandations du Préposé Général sur la Délégation Générale Saint Joseph en vue du commissariat.

          Pour vous rafraichir la mémoire, voici en quoi consistaient les recommandations du Préposé Général:


-       Une préoccupation et un engagement à l'expansion de l'Ordre,

-       une autorité responsable pouvant assumer le gouvernement de l'Ordre en vue d'une province, selon les statuts approuvés par le Définitoire,

-       une certaine autonomie financière,

-       une vie carmélitaine réussie avec des communautés stables (spiritualité et dévotions exemplaires au niveau de l'Eglise locale).

-       une programmation de la formation à tous les niveaux,

-       Un programme et une vision clairs des projets spéciaux de la circonscription. C'est sur cette base qu'à l'occasion du troisième congrès capitulaire nous vous avions résumé nos quatre priorités du triennat comme poteaux indicateurs permettant le bon fonctionnement et l'épanouissement de notre
Délégation. Les voici:

Ø Vie spirituelle: la fidélité à l'office divin et à l'oraison vécue individuellement et communautairement comme la vocation spécifiquement carmélitaine. Ainsi au niveau de notre apostolat paroissial, que notre manière de faire et d'agir soit
imprégner de ce trésor spécifique du Carmel.


Ø Vie fraternelle et apostolique: que nos communautés soient caractérisées par le souci de l'efficacité, l'esprit de réconciliation et la synergie de vie; lieu de miséricorde gratuite, où tout le monde peut se sentir accueilli, aimé, pardonné et encouragé à vivre selon la bonne vie de l'Evangile", selon les
mots du Pape François dans "La joie de l'Evangile" au numéro 114. Cette bonne santé communautaire rayonnera aux yeux des fidèles du Seigneur dans notre apostolat en vue de le rendre encore plus fécond: "On prêche beaucoup plus par l'exemple que par les paroles", dit-on.


Ø Santé économique: La créativité, l'innovation, l'inventivité et l'investissement doivent être les moteurs de l'économie de nos communautés. Ajouter à cela une gestion transparente dans la prudence et la charité envers les confrères pour une vie digne et responsable.


Ø La formation: que nous soyons capables de nous préparer nous-mêmes et préparer nos jeunes frères comme des personnes responsables à la consécration totale à Dieu, à son Eglise et au Carmel. Que nos jeunes reçoivent la formation à la prière carmélitaine à l'école de nos saints parents et que leur participation à cette prière soit active et créative, attirante et expressive. Que l'amour du travail manuel les marquent aussi afin qu'ils soient imprégnés de l'esprit de notre Règle de vie sur le travail dans leur vie apostolique et missionnaire:
"Travailler dans le calme et manger un pain qui nous appartienne".
Que chacun fasse de sa formation permanente une préoccupation afin d'être à la hauteur des défis présents et futurs.

         

Après deux ans que nous vous avions lancé cet appel, c'est donc judicieux que nous nous rencontrions encore pour nous évaluer ensemble dans un cadre fraternel en vue de corriger, ajuster et renforcer notre engagement.

          Toutefois, je ne cache pas ma satisfaction pour un esprit de sacrifice que j'ai expérimenté chez mes confrères dans mes différentes visites fraternelles, une assiduité au travail et à l'apostolat, un amour de la prière avec une préoccupation dévotionnelle à l'aménagement des espaces de prières pour nous mêmes et pour les fidèles qui nous fréquentent; un esprit de tolérance et d'acceptation des autres. Une paix fraternelle dans plusieurs communautés qui va au-delà de quelques petits cas dus au caractère de l'un ou de l'autre. Une occasion pour moi de vous féliciter vous, nos supérieurs, artisans de cette œuvre merveilleuse.

        

  Mes remerciements iront également à l'endroit de notre Définiteur devenu évêque, Son Excellence Mgr George TAMBALA, qui a porté cette Délégation durant tout son mandat et qui avait toujours émis son désire de voir le Carmel Congolais aller plus loin dans sa réussite et servir d'exemple aux autres jeunes circonscriptions africaines. Tout cela a été couronné par le soutien paternel de notre Père Préposé Général Saverio CANNISTRA qui, malgré ses multiples occupations, ne ménageait et ne ménage encore aucun effort pour se pencher avec sollicitude sur chaque dossier de notre Délégation. Pour preuve, voici que le nouveau Définiteur, le Père Daniel EHIGIE, à sa première mission dans l'Ordre, est accueilli par notre Conseil plénier. Que les révérends Pères Saverio CANNISTRA et Daniel EHIGIE avec tout le définitoire reçoivent ici nos sincères gratitudes
et nos vifs remerciements.

             

  L'objectif de nos assises est de réfléchir et d'apporter des propositions qui engagent et nous font passer d'une spiritualité d'enfance à celle d'adulte responsable de soi et des autres. Il ne s'agit donc pas d'un organe de décision, mais bien plutôt d'un espace d'échanges et de consultations afin d'aider le Conseil à prendre les décisions pouvant contribuer à la croissance, à l'épanouissement et au rayonnement de notre circonscription. Que chacun apporte sa pierre en vue de construire  "notre maison commune" (cfr. Pape, Laudatio si"). Je vous souhaite un
fructueux travail et déclare, par le fait, ouvert notre conseil plénier.



Fr. Mbaya Innocent, ocd


Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd