Canonisation de la Bienheureuse Marie de Jésus Crucifié


Canonisation de la Bienheureuse Marie de Jésus Crucifié Baouardy 


« Demeurer dans le Christ ressuscité et dans son amour » (Pape François) 

Alors qu'à Avila, le chapitre général de l'Ordre des carmes déchaux, ouvert depuis le2 mai,  continue son bonhomme de chemin ; à Rome, à la Place Saint Pierre, le Pape François a procédé, en ce dimanche 17 mai 2015, à la canonisation des quatre religieuses. Parmi elles, une carmélite déchaussée, la bienheureuse Marie de Jésus Crucifié Baouardy, connue aussi sous l'appellation de la « petite arabe ».

Dans son homélie le Pape a lancé à tous et chacun l'invitation de suivre l'exemple des quatre nouvelles saintes afin de devenirdes témoins de la résurrection de Jésus. Mais pour y arriver, il nous faut demeurer en Dieu et en son amour. C'est cela qui nous aidera pour annoncer avec les paroles mais surtout par toute notre vie la résurrection de Jésus.Dans la vie quotidienne, cela se remarquera par le témoignage de l'unité entre nous et à traversl'amour que nous aurons envers tous. Pour le Pape François, le secret des saints réside dans le fait qu'ils ont accepté dedemeurer dans le Christ. Evoquant la bienheureuse Marie de Jésus Crucifié, le saint Père
a rappelé que cet amour du Père,dans lequel nous sommes invités à y demeurer,doit nous pousser à cultiver la prière contemplative et le continuel dialogue avec
l'Esprit Saint comme l'a fait la « petite arabe ». C'est la docilité qu'elle avait à l'égard de l'Esprit Saint qui lui a permis de devenir un pont, mieux  un instrument de rencontre et de communion avec le monde musulman.

Rappelons pour finir que cette canonisation s'est dérouléependant l'année de la Vie Consacrée et du cinquième centenaire de la naissance de sainte Thérèse d'Avila. Par cette canonisation, Sainte Marie de Jésus Crucifié devient la première sainte carmélite du Proche-Orient.

Note biographique.

Miriam Baouardy est née en 1846 près de Nazareth. Elle perd ses parents à l'âge de trois ans. Elle sera recueillie par un oncle qui déménage en Egypte,à Alexandrie. A 13 ans elle refuse un mariage préparé à son insu et exprime sa volonté de se consacrer au Seigneur. Persécutée par sa famille, un ancien serviteur lui propose de passer à l'Islam. Sur son refus, celui-ci la blesse et l'abandonne, la croyant morte. Plus tard, Miriam témoignera que c'était la Vierge Marie elle-même qui l'a guérie. Elle deviendra servante dans des familles pauvres. Puis débarquera à Marseille où elle passera son année du noviciat chez les Sœurs de St Joseph de l'Apparition,
puis au Carmel de Pau. Le Seigneur va la favoriser de nombreuses grâces extraordinaires (extases, lévitations, stigmates, prophéties, etc.). Elle vivra tout cela dans la simplicité, l'humilité et surtout l'obéissance. Elle fera partie de l'équipe des carmélites pour  la fondation du Carmel de Bangalore en Inde. C'est là qu'elle émettra ses vœux le 21 novembre 1871 puis retourne au Carmel de Pau, pour repartir à nouveau fonder le Carmel de Bethléem dont elle surveille les travaux.En portant à boire aux ouvriers, elle tombe dans un escalier et se brise un bras. La gangrène va s'y mettre très rapidement et elle meurt en quelques jours, le 26 août 1878, à 32 ans.Elle sera Béatifiée le 13 novembre 1983  à Rome  par le Pape Jean Paul IIet canonisée le 17 mai 2015 à Rome par le Pape François.

Voir les photos


Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd