KINSHASA: ANNEE DE LA MISERICORDE.


« Communauté religieuse : lieu de l'amour de Dieu et de l'amour du prochain (1 Jn 4, 7 - 12) »


    
  
    

Le Centre Theresianum de Kinshasa a invité, pour prêcher la Récollection de ce dimanche 21 février 2016, le Révérend Abbé Michel-Willy LIBAMBU, prêtre de l'Archidiocèse de Kinshasa. Dans son exposé, pour parler de « Communauté religieuse : lieu de l'amour de Dieu et de l'amour du prochain (1 Jn 4, 7 - 12) », l'Abbé LIBAMBU a commencé par montrer que ce thème renvoie à l'idéal que poursuit toute communauté religieuse comme  " religion " :

refléter les pensées et la volonté de Dieu dans la communauté qui nous " relie " à Dieu. Le problème se pose quand il y a les écarts entre l'idéal à vivre et la pratique, quand la communauté n'est plus religieuse, c'est-à-dire, qu'elle ne nous relie plus à Dieu, ne vit plus pour la religion, ne respire plus la religion qui est l'oxygène de la communauté religieuse et de l'amour du prochain. Sans ce lien à Dieu, pas de lien entre les membres de la communauté, pas de communauté religieuse. Voici les quatre points constitutifs de l'exposé de ce jour :

1. Le regard sur notre environnement ou notre vie communautaire

 

 

L'environnement de nos communautés est pollué par les parasites qui sont les religieux ou religieuses qui ne vivent pas la Règle ou les Constitutions. Avec cela nous sommes malades. C'est cet environnement pollué qui justifie la présence des religieux et religieuses en prison, les dettes contractées auprès des laïcs, la tricherie, la falsification des documents, la disparition des biens dans la communauté, des disputes pendant la période des votes ou des élections des supérieurs, etc.


2. La communauté à construire

 


 
Vivre dans une congrégation c'est accepter d'être attiré par quelque chose, par ce qui est commun à tous. Et le point commun c'est la présence physique et la présence spirituelle. Ces deux présences nous évitent des absences injustifiées et inutiles dans la communauté et aux activités communautaires.

Puisque nous appartenons à l'Eglise, nous devons chaque fois vérifier si nous sommes encore de l'Eglise par nos pratiques, par notre manière de vivre l'idéal et les valeurs de la communauté consignés dans la Règle et les constitutions pour maintenir de l'ordre. Parmi les choses consignées il y a la mise en commun, le partage équitable selon le besoin de chacun.

3. Le fondement de la vie religieuse

 

 Partant des extraits d'Ac 4, 32 ; 5, 1 - 11 nous retenons ceci : -Vivre dans la communauté, dans la congrégation, est un problème de cœur : "
lui est avec moi et moi avec lui ".


-Chacun est bienfaiteur de sa communauté par la mise en commun

-Le cœur qui n'est pas uni amène à la dispersion. Voilà qui justifie les détournements des biens, des fonds dont sont victimes nos communautés

-Celui qui vole la communauté meurt

-L'idéal de la communauté c'est la communion, c'est penser d'un seul cœur et d'une seule âme.


4. A la source de la charité

 


A la lumière de 1 Jn 4, 7 - 12, nous pouvons retenir ceci : -A la source de la charité il y a deux grands piliers : l'amour de Dieu et l'amour du prochain

-Nous partons du Christ comme cause exemplaire. Connaître le Christ c'est connaître le Père. Et c'est l'Esprit Saint qui nous donne la force d'aimer comme le Christ a aimé le monde et comme le Père a aimé le Christ

-Nous aimer les uns les autres, c'est aimer Dieu et aussi comprendre l'union de trois personnes en un seul  Dieu

-Dieu s'est fait homme pour que nous soyons capables de le reconnaître

-La bonté est le visage du Père que le Christ nous a montré

-On reconnaît Dieu par la miséricorde

-L'homme qui a le cœur qui ressemble au cœur de Dieu commence à devenir divin, saint. C'est de cette façon que Dieu demeure en nous et nous en lui


-Quand la pitié, l'humanité, la miséricorde manquent, nous devenons des monstres

-Nous ne sommes pas coupables mais responsable des maux qui rongent la communauté religieuse. Nous avons beaucoup de difficultés parce que nous ne faisons pas ce qui concerne le Christ.



Frère NGOYI MBAYA Innocent, ocd


Rechercher

OCD CONGO © 2003-2015 Tous droits réservés. Pères Carmes Déchaux R.D.C

Frère Godefroid Masereri, ocd